Conditions de respiration et répartition des êtres vivants

Nous savons :

La diversité des appareils respiratoires permet aux êtres vivants d'occuper différents milieux.

Documents pour comprendre, vidéos, photographies

zoom 90 ko

Problématique : Comment les facteurs du milieu influencent-ils les conditions de respiration ?

  • Comment expliquer la répartition des êtres vivants le long d'une rivière ?
  • Comment le dioxygène est-il renouvellé dans les milieux aériens et aquatiques?
  • Comment le milieu de vie est-il oxygéné ?
  • Comment les végétaux influencent-ils l'oxygénation du milieu ?
  • Comment l'homme influence-t-il les conditions de la respiration dans un milieu ?
  • Quelles sont les conséquences de ces modifications ?

A retenir :

I) L'importance de la teneur en dioxygène du milieu.

- Les êtres vivants se répartissent dans le milieu en fonction de la teneur en dioxygène (quantité de dioxygène contenue dans un volume d'eau donné). Certaines espèces vivent dans des eaux riches en dioxygène, comme la truite fario, le vairon, le goujon, mais aussi les larves d'éphéméroptères, de trichoptères, des gammares ou des planaires. On trouve d'autres espèces dans des eaux pauvres en dioxygène, comme le Barbeau commun, la Brème commune le chironome, le tubifex ou la sangsue.

- La répartition des êtres vivants dans les milieux dépend donc des conditions de la respiration, c'est-à-dire du besoin plus ou moins grand de dioxygène.

II) Les facteurs qui déterminent la teneur en dioxygène.

Plusieurs facteurs influencent la teneur en dioxygène du milieu.

- Des caractéristiques physiques (température et agitation). Une eau froide et agitée est plus riche en dioxygène qu'une eau chaude et stagnante.
- Les végétaux chlorophylliens : à la lumière, ils rejettent du dioxygène dans le milieu. Les végétaux contribuent ainsi à oxygéner le milieu.

III) Influence de l'homme sur les conditions de la respiration.

- L'homme agit sur la répartition des êtres vivants car son activité modifie les conditions de la respiration, en influençant la température, l'agitation ou le peuplement végétal d'un cours d'eau.

- La pollution des eaux des rivières provoque aussi une diminution de la teneur en dioxygène de l'eau. En effet, la dégradation des substances polluantes par des micro-organismes, est consommatrice de dioxygène.

- La présence d'azote et de phosphore accentue le développement des algues dans les rivières et les plans d'eau, c'est l'eutrophisation. La dégradation de ces végétaux par les micro-organismes est également consommatrice de dioxygène.

- L'homme peut donc augmenter la teneur en dioxygène dans le milieu, en limitant ses rejets de substances polluantes dans les rivières( azote, phosphore).

Larves d'éphéméroptères : insectes,
Trichoptères : Les trichoptères sont des insectes ailés au développement aquatique, (porte bois).
Gammares : crustacés amphipodes du milieu marin littoral et des eaux douces.
Planaires : Les planaires sont des vers plats libres nageurs ou rampants. Des espèces vivent en mer, d'autres en eau douce, jusque dans les sols très humides.
Chironome : vers de vase.
Tubifex : larve d'insectes, vers de vase.


Exercice

Vocabulaire

retour