La vie dans les sols

La litière d'un sol abrite une faune variée. Selon la taille des animaux on distingue :
- la macrofaune (taille supérieure à 1 cm)
- la méso faune (taille comprise entre 100 micromètres et 1 cm)
- la microfaune (taille inférieure à 100 micromètres).

La vie dans les sols

Extraction :


- Placer la litière fraîche dans l'entonnoir, sur le grillage, puis allumer la lampe.
- Placer sous l'entonnoir une boîte de Pétri avec un papier filtre humide pour recueillir la méso faune vivante.
- Placer les animaux prélevés à l'aide d'un pinceau fin, sous une lamelle, dans le creux d'une lame à concavité ; observer à la loupe binoculaire.

Pour observer les animaux immobiles, tués, on place sous l'entonnoir de l'appareil de Berlèse un flacon rempli d'une solution alcoolisée. La présence d'animaux de la macrofaune (gros insectes, vers de terre...) aura été détectée dans un premier temps.

Extraction des animaux de la méso faune du sol.


Le dispositif utilisé est appelé appareil de Berlèse. La lampe allumée, source de lumière et de chaleur, fait fuir les animaux vers le fond de l'entonnoir.

 

Clé de détermination de quelques animaux

.1. Pas de pattes articulées
    1.1. Corps sans anneaux

          * 2 paires de tentacules sur la tête : MOLLUSQUES Gastéropodes (escargots, limaces...)


limace (L = 1 à 7 cm), phytophage

* pas de tentacules sur la tête : NÉMATHELMINTHES (très nombreux Nématodes)    1.2. Corps annelé
          * ni pièces buccales, ni antennes, ni orifices respiratoires : ANNÉLIDES
             - longueur < 2 cm, couleur blanche : Enchytréides
             - longueur > 2 cm, couleur brun ou rouge : Lombricidés


Lombric (L = 7 à 10 cm), décomposeur

          * tête avec pièces buccales et/ou antennes, orifices respiratoires : larves d'Insectes


Larve de coléoptère (L = 8 à 12 mm), phytophage
.

2. Pattes articulées : ARTHROPODES
    2.1. 3 paires de pattes et deux paires d'antennes : Insectes
.


Collembole (L = 3 à 5 mm), saprophage (décomposeur)

    2.2. 4 paires de pattes et pas d'antenne: Arachnides
          * corps < 1 mm, sans division nette : Acariens


Acarien (L = 1 mm), zoophage

* corps > 1 mm, nettement divisé en deux parties : Araignées

    2.3. plus de 4 et moins de 15 paires de pattes, 2 paires d'antennes : Crustacés (Cloportes)


Cloporte (L = 0,8 à 1,5 cm), phytophage

    2.4. plus de 15 paires de pattes et une paire d'antennes : Myriapodes
          * 1 paire de pattes par segment : Géophile, Lithobie...


Géophile (L = 1,5 à 3 cm), zoophage

          * 2 paires de pattes par segment : Iule...


Iule (L = 3 à 5 cm), saprophage (décomposeur)

Le rôle des êtres vivants du sol

 

- Le sol abrite des animaux variés. Le peuplement et l'activité des animaux varient selon les caractéristiques du sol, en particulier son pH. Les animaux phytophages consomment les débris végétaux de la litière alors que les saprophages se nourrissent de matière organique mêlée aux particules minérales. Tous sont la proie des zoophages. La matière organique est ainsi progressivement simplifiée puis transformée en matière minérale. C'est le processus de minéralisation.

- Le sol abrite également des micro-organismes. Certains interviennent dans la dégradation progressive de la matière organique de la litière : ce sont les micro-organismes de décomposition qui participent au processus de minéralisation. D'autres, généralement proche des racines, effectuent des échanges nutritifs avec les végétaux, favorisant la mobilisation des matières minérales par la plante : ce sont les micro-organismes d'assimilation. Ces deux catégories de micro-organismes ont un rôle complémentaire.

- Les molécules les plus simples (sucres, protéines) sont rapidement transformées en matière minérale. Mais toutes les molécules organiques ne se décomposent pas aussi facilement (ex : la lignine) : sous l'action des organismes du sol et en particulier des animaux saprophages, certaines molécules sont progressivement assemblées en édifice de masse moléculaire de plus en plus élevée dont l'ensemble constitue l'humus. Celui-ci représente une réserve de matière organique ultérieurement minéralisable et favorise la fertilité des sols en participant avec les argiles à la construction des agrégats de la structure grumeleuse. Les agrégats améliorent la circulation de l'air et de l'eau et retiennent les constituants minéraux à proximité des racines, facilitant les échanges avec la solution du sol.

.D’après IUFM de Franche comté

Autre page

.retour.