Etude de la carrière Lugan, Tavel

Texte

Situation :

La carrière en exploitation est située à la sortie Nord du bourg de Tavel sur la route de Lirac.
Elle est implantée sur l'extrémité aval Est d'une dépression calcaire présentant une pente de 5 à 10 % vers le Sud-Est.

Cette dépression calcaire est encadrée et dominée par :

  • Au Nord par le plateau calcaire dit de la Montagne,
  • Au Sud par le plateau calcaire dit de la Forêt de Tavel-Rochefort.

La Carrière

L'exploitation se fait à ciel ouvert en "dent creuse". Elle occupe actuellement une surface de l'ordre de 1 à 2 hectares pour une profondeur très variable de l'ordre de 12 à 15 mètres.


Le gisement

Le gisement est constitué par de gros bancs massifs de calcaires fins micritiques datant de l'étage géologique de l'ère secondaire du Barrémien inférieur. Le Barrémien inférieur est le 4ème étage stratigraphique du Crétacé inférieur. Il s'étend de -130 + ou - 1,5 à - 125 ou 6 1,5 Ma.

Les bancs calcaires sont épais et très réguliers : épaisseur moyenne 1,00 à 1,50 m. La partie en altération est gris-brune. Le rocher, en profondeur devient très rapidement blanc-crème à beige-clair légèrement bleuté. En fonction des oxydes, il prendra une couleur tirant vers l'ocre jaune ou orangé.

Les inter-blancs sont bien exprimés mais peu épais en majorité < ou = à 1 à 2 cm. De manière aléatoire, on peut rencontrer des inter-blancs marneux d'une dizaine de centimètres d'épaisseur.

Micrite : Calcite microcristalline inférieure à 10 µm, formant le ciment de la plupart des roches calcaires.


sources

Echelle stratigraphique

Fracturation

Le gisement est en flanc monoclinal très homogène orienté N110-120 ° à pendage Est 30-35 °.

Ces valeurs sont remarquablement constantes.

La fracturation est faible et également très homogène:

  • Direction principale : N340 °-N20 ° subverticale 85 °Ouest.
  • Direction associée : N90-N190° subverticale 80 ° Sud.

La fracturation principale peut se rencontrer tous les 10-15 m avec une ouverture bien exprimée de quelques centimètres avec remplissage secondaire d'argile. La fracturation associée est bien moins exprimée.

 

L'exploitation

Bien que mécanisée, l'exploitation est assez aléatoire au grès du gisement et des besoins.
La découpe et l'extraction se font perpendiculairement au banc en suivant les dalles calcaires. L'épaisseur de ceux-ci et la faible fracturation permettent d'extraire des blocs de plusieurs m3
atteignant souvent la dizaine de m3.

L'exploitation se développe vers l'amont, Nord-Ouest où la pierre semble de meilleure qualité.

L'extraction suit également souvent les plans de fracturation verticale méridienne.

Les eaux de surface

La carrière, à ciel ouvert en dépression recueille naturellement une certaine quantité d'eau d ruissellement. Celles-ci ruissellent sur des points bas du carreau et s'infiltrent peu à peu.

 

Les eaux souterraines

Du fait de sa masse très compacte et de la faible intensité de la fracturation, le massif calcaire exploité présente une faible perméabilité : les eaux de surface s'infiltrent difficilement.

Les quelques traces de karstification rencontrées sont toutes colmatées par un dépôt d'argile.

On doit cependant considérer le massif calcaire comme "perméable en grand" à l'échelle non pas d'un banc mais du massif.

Un peu d'Histoire
Sur une échelle géologique simplifiée :

  • Période urgonienne de - 127 à - 125 millions d'années : formation des massifs de calcaire urgonien par sédimentation.
  • 110 millions d'années avant notre ère : fin de l'ère secondaire, période du Crétacé : la région est recouverte par une mer chaude. Dans cette mer se forme une immense barrière de corail dont une partie des vestiges sont les collines calcaires de la zone de Tavel et Lirac. Ce sont les époques géologiques dites barrémiennes et aptiennes du Crétacé supérieur. La fameuse pierre de Tavel est extraite dans ces veines de calcaire dur et dans laquelle on retrouve de façon fréquente des fossiles de coquillages comme les ammonites.
  • - 100 millions d'années : apparition de la flore sur terre.
  • - 40 à - 30 millions d'années : de nombreux mouvements de la croûte terrestre créent les reliefs anciens de notre région. La mer se retire pendant une quinzaine de millions d'années.
  • - 15 millions d'années : époque du Miocène, la mer revient et recouvre à nouveau notre région. Elle déposera les sables et les argiles qui constituent le socle des terroirs Tavel. C'est l'époque de l'apparition des mammifères.
  • - 8 à - 6 millions d'années : la mer se retire à nouveau en créant des canyons dans notre région. La mer se retirera au-delà du détroit de Gibraltar et l'on aurait pu traverser la mer Méditerranée à pied sec.
  • - 4,5 millions d'années : la mer revient en passant par le détroit de Gibraltar. Pour visualiser le phénomène, il faudrait imaginer une chute du Niagara haute de 2800 mètres avec un débit d'environ 100 fois celui du fleuve Amazone !
  • - 3 à - 2 millions d'années époque géologique dite astienne.
  • - 1,9 à - 1,8 million d'années époque géologique dite villafranchienne : durant 70 000 ans des fleuves formidablement puissants et immenses générés par la fonte des glaciers alpins vont arracher sur leurs parcours des morceaux de roche, les rouler sur plusieurs centaines de kilomètres et les polir jusqu'à ce qu'ils deviennent les fameux galets roulés que l'on retrouve sur les aires de Tavel.
  • - 1,75 million d'année période Quaternaire.
  • - 10 000 ans à nos jours l'érosion et la main de l'homme vont façonner les paysages que nous connaissons aujourd'hui dans notre région.